Actualités
  -  Schéma gérontologique
  -  Schéma Handicap
Informations et orientations
Présentation
Services
Santé
Infos pratiques
Espace membre
La Semaine Bleue
Localisation
Contact
Infos légales
Plan du site
 
Actualités>> Imprimer cet article
LE 3977 : numéro national d'appel contre la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées
À qui s'adresse le 3977 ?

Aux personnes âgées et aux personnes handicapées victimes de maltraitance, aux témoins de situations de maltraitance, à l'entourage privé et professionnel, aux personnes prenant soin d'une personne âgée ou handicapée et ayant des difficultés dans l'aide apportée.


Quand peut-on appeler ?

Du lundi au vendredi de 9 h à 19 h.

- Qui est l'écoutant ?

Une équipe pluridisciplinaire (psychologues, travailleurs sociaux, juristes...) chargée d'écouter, de soutenir, et d'orienter les appelants.

- Quel est le rôle de la plateforme téléphonique nationale ?

Elle centralise l'ensemble des appels. Elle est chargée de la première écoute. L'écoutant prend les renseignements administratifs relatifs à la situation de la personne qui appelle. Elle détermine le ou les motifs principaux de l'appel (maltraitance ou autre). Elle oriente et transmet aux centres locaux tout appel nécessitant une analyse, des conseils ou des informations relevant de référents de proximité. Cette première analyse permet aux antennes locales de traiter et de prendre en charge la situation.

- Que font les plateformes départementales ?

Elles prennent en charge les situations individuelles. Elles font une analyse interdisciplinaire de la situation. Par la suite, elles transmettent, si besoin est, le dossier aux autorités locales : DDASS, Conseil général, Parquet et toute autre autorité administrative ou judiciaire. L'extension du réseau se poursuivra en 2008, pour une généralisation du réseau opérationnelle en 2010.


Comment traite-t-on les appels ?

Les appels sont traités et analysés au niveau départemental pour chaque antenne. Au niveau local, l'écoutant vérifie d'abord le témoignage de l'appelant en menant une enquête par téléphone seulement (le contact direct est interdit) en contactant le voisinage, la famille, le médecin traitant...

En fonction de la situation, il existe deux orientations possibles :

s'il y a maltraitance à domicile, le cas peut être signalé au département et à la caisse d'assurance maladie. Des facteurs d'alerte peuvent être identifiés lors de l'évaluation de la personne faite à son domicile pour l'attribution de l'APA.
s'il y a maltraitance dans les établissements, ce sont les DDASS qui sont saisies du dossier.

Pour plus d'informations, consulter :

http://www.habeo.org/
www.alma-france.org
www.travail-solidarite.gouv.fr


Source www.travail-solidarite.gouv.fr
Etat du 18 février 2008


http://www.alma-france.org/